Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Une histoire de voile ou de foulard, ou d’étrangers ou d’immigrés, c’est comme on veut

Petit Dialogue Imaginaire Futuriste entre une nonna (très très vieille 🤗) et sa petite-fille.

Toutes ressemblances blablabla n’est que pure coïncidence…évidemment…

Petite-Fille :

Dis nonna tu as vraiment l’air très jeune pour ton âge.

Nonna M :

Oh merci ma chérie c’est vrai je suis très belle et très jeune pour mon âge 🤗 (presque 120 ans ! ).

Petite-Fille :

Dis nonna, maman m’a dis que quand tu étais jeune tu en avais vraiment marre d’un certain DÉBAT de société ?

C’est vrai ?

Nonna M :

Haha oui je vois de quoi veut parler ta maman.

Oui en effet quand j’étais jeuuuuuune il y avait vraiment MAIS VRAIMENT un débat qui me cassait les …!

(On va rester polie).

Petite-Fille :

Ah bon et pourquoi nonna ?

Nonna M :

Et bien tu vois ma chérie j’ai jamais compris pourquoi certaines personnes ont passé leur vie à :

MÉPRISER des gens qu’ils avaient FAIT VENIR chez eux ?

(souvent pour exécuter des tâches que plus personne ne voulait faire dans les années 1960 et 1970, par exemple…).

Petite-Fille :

?????

Nonna M :

Oui voilà lorsque j’étais jeuuuuuune il y avait beaucoup de gens qu’on appelait des immigrés ou étrangers qui avaient quitté leur pays en croyant trouver le bonheur ailleurs…

Petite-Fille :

Ah oui je sais nonna comme ton papa ?

Nonna M :

Oui c’est vrai ma chérie mon père aussi a quitté sa famille et son pays très jeune pour trouver Amour, Gloire et Beauté et Fortune ailleurs…………………………

Petite Fille :

Et alors c’était quoi le débat que tu n’aimais pas nonna ?

Nonna M :

Alors ma chérie tu vas rire mais à mon époque (dans les années 1990 où ça a commencé ces histoires) certaines personnes passaient leur temps à parler d’un voile ou d’un foulard (c’est comme on veut 🤗).

Petite Fille :

Ah

Nonna M :

Oui il y avait une forte communauté étrangère dont un signe religieux était un voile ou un foulard porté sur la tête des femmes.

Petite-Fille :

Et ?

Nonna M :

Et bien pendant + de 30 ans (de 1990 à 2020) j’ai essayé de COMPRENDRE le fameux débat « du foulard » car

j’ai jamais RIEN compris à ce débat INTERMINAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAABLE !

Petite-Fille :

Qu’est-ce que tu veux dire nonna ?

Nonna M :

Je veux dire que blablater durant 30 ans sur un voile ou un foulard…c’est bon quoi.

Est-ce qu’on peut arrêter de prendre les gens pour des cons un moment ou pas ?

J’avais l’impression que quand il n’y avait rien d’autre à dire dans les médias, il fallait SYSTÉMATIQUEMENT débattre sur un morceau de tissu et je trouvais ça tellement :

RIDICULE ET CONTRE-PRODUCTIF.

STIGMATISER une population à cause d’un foulard…

Au lieu de faire des débats stériles je me suis toujours demandée (naïvement) POURQUOI aucune action politique n’a jamais été prise

Si ce fameux foulard représentait un tel danger imminent et monstrueux pour la planète toute entière ? 

Je te jure ma chérie j’ai JAMAIS compris cette histoire …

Un moment faut arrêter de déconner et parler « des vrais sujets » qui préoccupent les gens (depuis très très très longtemps AVEC  ou SANS foulard) :

*emploi
*sécurité de leurs enfants
*logement décent
*service public décent

Que foutaient les politiques entre 1990 et 2020  ???????+???????

Dans les années 80 ça arrangeait bien « tout le monde » que les « étrangers » (avec ou sans foulard d’ailleurs) soit entassés dans les mêmes quartiers pourri où personne ne voulait mettre les pieds, à vivoter comme on pouvait tous zé toutes bien loiiiiiiiiiiiiin loiiiiiiiiiiin loiiiiiiiiiiiin

des autres 😅.

Je m’en souviens bien.

Aujourd’hui  » tout le monde  » découvre l’eau chaude alors que tout était prévisible depuis LONGTEMPS !

Petite-Fille :

…………………

Nonna M :

…tu sais quand j’étais jeuuuuuune j’ai habité très longtemps dans un quartier dit « difficile »… »quartier difficile »

ben voyons…

On se demande « difficile » pour qui…

mais tu sais à cette époque-là tous les jeunes garçons que je voyais traîner dans la rue n’étaient vraiment pas « méchants » et ça c’est VRAI.

(Je veux dire qu’à cette époque-là tu pouvais faire ce que tu voulais avec eux, il suffisait juste de s’intéresser un peu à eux).

L’ insécurité dans ces quartiers s’est empiré à partir du moment :

où « on » a « laissé » ces « jeunes » à la dérive et à dealer de la drogue tranquillement devant tout le monde.

Avec l’âge, ma chérie, tu te rends compte que tous ces jeunes devenu des petits malfrats ne sont que des malfrats de pacotille, les « vrais », eux, « on » ne les attrape jamais et ils sont bien tranquille là où ils sont…

Donc « on » a « laissé » se dégrader ces quartiers pour après « AVOIR PEUR » d’y rentrer 🤔.

J’ai jamais compris cette histoire que des policiers avaient « PEUR » de rentrer dans ces quartiers.

WTF ???????+???????

C’est quoi la formation de ces gens ? 

Non mais c’est une vraie question ?

???????

Et aujourd’hui (40 ans plus tard) encore j’entends cette phrase :…ILS ONT PEUR…

???????

OK….ET ON FAIT QUOI ALORS ?  😀😁😂😃😄😅😆 ?

ON A TOUS PEUR ET ON FAIT QUOI ?

…Il ne fallait pas avoir fait l’université pour comprendre que ça allait mal se terminer tout ce bazar…

Pour moi c’est 1 génération de perdue (depuis très longtemps) et un « beau » gâchis pour  » tout le monde  » quoiqu’on en pense.

Pourquoi les gens « INTELLIGENTS » à l’époque ne l’ont pas vu venir ?

*Peut-être parce que ils n’en avaient RIEN À FAIRE (je reste polie) de toute cette clique, TOUT SIMPLEMENT ?

*Peut-être parce qu’à une époque lointaine 

(era una volta…..) :

« FAIRE DE LA POLITIQUE  » avait un SENS et était un métier « NOBLE« …

…Et puis il se trouve que ces étrangers ont fait des enfants…

…qui ont grandi et étrangement les choses ont commencé à se gâter encore + à ce moment-là…oui précisément à ce moment-là…(j’ai remarqué 😅)…

Et entre grande parenthèse « ON » a continué à appeler ces enfants des ÉTRANGERS alors qu’ils ne l’étaient plus sur papier depuis un grand moment.

Je me souviens bien que personne ne voulait mettre ses enfants dans les écoles où il y avait trop d’étrangers…apparemment dès qu’il y avait « trop » d’étrangers tout le monde se barrait 😄 !

…un moment apparemment ça a peut-être (?) déplu à certaines personnes de VOIR :

*Que cette population étrangère et leurs enfants devenaient un peu trop (?)

« VISIBLE » PARTOUT (avec ou sans foulard d’ailleurs) ?

Je sais pas c’est vraiment une question que je me pose.

*Que cette population avait gardé leur tradition ? LEUR PRÉNOM ET ce fameux foulard ?

D’ailleurs c’est TOUJOURS comme ça, TOUS les immigrés gardent les traditions des anciens, dans leur pays d’accueil…alors que souvent « chez eux » les choses, les mentalités évoluent/changent…

Ça a été comme ça pour les millions d’ italiens très pauvres du Sud de l’Italie qui ont émigrés dans le monde entier dès les années 1950 et 1960.

(Beaucoup d’enfants ont vraiment vécu la misère et la faim dans ces années-là).

Une fois immigré ailleurs, ils gardaient TOUS l’idée, la mentalité et l’image de leur petit village et je sais que la plupart aurait préféré rester « chez eux ».

(Les italiens se sont « bien intégrés » partout depuis mais ils en ont AUSSI chié des briques et raser les murs :

-mais ça tout le monde l’a oublié, (même eux je crois)-

Ils N’ONT PAS ÉTÉ accueilli avec des fleurs et des bonbons comme certains voudraient nous le faire croire aujourd’hui.

CE N’EST PAS VRAI.

Maintenant on vient nous raconter que les étrangers sans foulard était accueilli AVEC AMOUR ET PASSION :

Mais oui bien sûr ils s’en souviennent tous 😅 ! Surtout ceux des années 60 et 70.

Dans les années 60 il y a eu des endroits où des écritaux :

 « Interdit aux CHIENS et aux ITALIENS » ont existé.

Aujourd’hui DANS NOTRE SOCIÉTÉ MODERNE :

« Les chiens ont pris la place des êtres humains, (remarque des fois ça se comprend)

Et les italiens ont continué leur chemin, « 
 

-Pas mal cette phrase 🤗-

…Garder les traditions des anciens c’est un peu une façon de se rapprocher de tes « vrais » « origines » ….

…mais finalement quand tu es un enfant d’immigré tu es l’étranger chez « toi » et chez « l’autre ».

*Et ça les gens qui vivent « chez eux  » n’en ont cure et je comprends car :

C’EST COMME ÇA  !

Petite-Fille :

Et cette histoire de voile alors nonna ?

Nonna M :

???????????????

Et bien je ne sais pas ma chérie…

Quoi ??????????

On en parle encore aujourd’hui…

(en 2094)… ?????????????????????

…………………………………………………….

Toutes ressemblances blablabla n’est que pure coïncidence…

2 commentaires sur « Une histoire de voile ou de foulard, ou d’étrangers ou d’immigrés, c’est comme on veut »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :