Une pour 100 / Ohpause 13

Comme le temps passe vite…
Ces dernières semaines mes 2 petits babys ont eu respectivement 13 et 15 ans 😊…cela ne nous rajeunit paaaaaaaaaaaaas!

Je me revois à l’âge de 14 ans en pleine adolescence…

« La crise d’adolescence est, dans le langage courant, l’ensemble des troubles (sautes d’humeur, attitudes de défi, opposition aux parents, besoin d’intimité et de la confiance de leurs parents ou tuteurs, comportements excessifs…) SUPOSÉS se produire durant la phase de transition entre l’âge enfant et l’âge adulte qu’est l’adolescence. »

Je n’ai pas fait de crise d’adolescence…par contre celle qui aurait pu en faire une, de crise, c’est bien ma mère qui s’est retrouvée en ménopause précoce à 36 ans!

Nous pensions qu’elle était peut-être enceinte à nouveau et je me réjouissais déjà d’avoir un autre jouet vivant avec qui me divertir.

« …La ménopause précoce touche 1% des femmes dans le monde. On considère qu’une ménopause est précoce si elle apparaît chez une femme de moins de 40 ans. L’âge moyen est normalement de 51 ans….. dans la grande majorité des cas cependant, on ne peut malheureusement pas trouver d’explications. Nous avons néanmoins pu remarquer que plus la femme est jeune au moment de sa ménopause, plus il y a de possibilités de trouver une cause génétique à la situation. »

C’est fou ça 1% dans le monde…comme par hasard c’est tombé sur ma mère…
(je vous avoue que j’aurais préféré qu’elle fasse partie de la minorité qui gagne au Loto chaque année mais bon…).

Et je me dis que la pauvre n’a pas pu avoir + de 2 enfants…d’après mon mari c’est une très bonne chose 😏…

« Même si les grossesses spontanées restent possibles, elles sont très rares tant la capacité d’ovulation des femmes atteintes d’OIP(insuffisance ovarienne prématurée) est amoindrie. D’ailleurs, c’est là la principale problématique à laquelle sont confrontés les spécialistes de l’infertilité : il n’existe aucun traitement dont l’efficacité est avérée pour rétablir l’ovulation en cas de ménopause précoce ».

Ça tombe bien, elle ne voulait plus avoir d’enfants de toute façon!

Elle n’en a pas fait une tragédie grecque…il faut dire que, chez nous à la maison, c’était déjà la Commedia dell’ Arte tous les jours…🙄.

Mes copines qui défilaient à la maison ne comprenaient pas pourquoi ça « se disputait et criait » tout le temps chez nous…pourtant ce n’étaient pas des disputes mais notre façon de nous exprimer tout simplement…nous ne faisions que PARLER TRÈS FORT!!!
Ah ça pour parler ça parlait!
Ça riait beaucoup aussi.

Je me souviens de ces années-là comme de pur bonheur…
Nous ne roulions pas sur l’or (loin de là) mais j’avais à la maison la chose la plus importante qu’un enfant puisse avoir :

L’ amour de ses parents (et cela ça n’a pas de prix).

« La prise en charge psychologique ne doit pas être négligée car ces jeunes femmes sont souvent perturbées par le diagnostic et le terme de ménopause précoce doit être évité au profit des insuffisances ovariennes prématurées. »

Et bien ma mère n’a pas eu besoin de prise en charge psychologique et c’est très bien comme ça !
On a continué notre petite vie comme si de rien n’était et plus personne n’a jamais reparlé de cette histoire.

Et vous ?
Au fait ?
Mes chères NOUVELLES AMIES 🙂,
et NOUVEAUX AMIS ☺,
Avez-vous des conseils, astuces ou histoire à nous raconter concernant cet article ?

ALLEZ-Y, LÂCHEZ -VOUS CECI EST NOTRE BLOG !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :